LA PONCTION

 

La ponction est le mercredi 14 octobre. On dort à l’hôtel la veille pour pouvoir dormir un peu et ne pas arriver stressés, enfin moins, à la ponction et au recueil pour mon ami. Après une petite douche à la bétadine, la veille et le matin de la ponction, petite pause de 15 min avec l’anesthésiant local et c’est parti. On va à l’hôpital … Dispersion ...mon ami au recueil et moi à la ponction. Je me présente au secrétariat, on m’enregistre et je vais dans la salle d’attente... impossible de m’asseoir je reste debout , ça me détend. Une infirmière m’appelle, elle me donne charlotte, blouse (sexy ;-)), charlotte pour les pieds (ultra sexy) et j’envoie une photo à mon ami :-). Après m’être changée, je m’installe sur un lit, on me met une perfusion et j’attends quelques minutes.

La gynéco vient me chercher avec la sage-femme. Petite course de lit dans les couloirs, petite ambiance blagounette pour détendre l’atmosphère et c’est parti !!!

 

Dans la salle d’intervention, la gynéco, la sage-femme et le biologiste. Position gynéco habituelle, elle me nettoie, me fais une injection d’anesthésiant et commence.

Je demande à voir l’écran et j’aperçois cette grande aiguille sur le moniteur. Je n’ai même pas senti qu’elle l’avait déjà introduite... Et je la vois, aspirer avec cette grande tige, les follicules un par un, ils sont gros, c’est bien :-).

Une fois terminée, et sans douleur, elle enlève l’aiguille et me nettoie, désinfecte...

Le biologiste m’annonce qu’il y a 9 OVOCYTES !!!!! 9 c’est génial, j’en reviens pas.

Je reste presque 1 heure en salle de réveil, branchée aux machines pour la tension et le cœur. Une fois sorti, je me dépêche d’aller me changer et de prévenir par sms mon ami que je vais sortir. On se retrouve à l’espace collation (bein oui j’ai très faim depuis hier soir)... Et je lui explique comment s’est passée toute l’intervention mais la première chose.... 9 OVOCYTES !!!!!

 

J’ai mal au ventre, il est tout gonflé, j’ai du mal à marcher... c’est le contre coup de tout ça.

On retourne voir la gynéco et le biologiste qui nous valident que nous avons bien 9 ovocytes mais que le transfert ne sera pas tout de suite car mon utérus n’est pas assez épais pour que l’implantation tienne. En effet, il faut qu’il fasse au moins 8 mm et le mien ne fait que 6 mm.

 

Petite déception quand même, mais nous voulons quand même optimiser les chances donc on attend encore un peu.

 

Nous rentrons chez nous, le biologiste doit nous appeler le lendemain pour nous dire combien d’embryons sont fécondés et la gynéco nous rappelle le lundi pour me dire quel traitement je prends pour l’épaississement de mon utérus. (Bon bein de toute façon, on voulait pas qu’il soit cancer... :-))

 

Le lendemain, le biologiste nous appelle à 9h pour nous annoncer qu’il y a 6 EMBRYONS !!!! on est trop contents !!! il doit nous rappeler le lundi pour dire combien il en reste après 5 jours de labo.

 

J’ai mal, ça tire énormément. Je reste assise même si ce n’est pas la position la moins douloureuse. Le mieux est quand même d’être allongée, mais je ne peux pas rester allongée toute la journée... Petite astuce, que j’ai appris après évidemment, il faut marcher un peu et beaucoup boire pour que les douleurs passent plus vite.

Je reste 5 – 6 jours avec des douleurs dans le ventre et le bas ventre, je comprends mieux pourquoi ils donnent un arrêt de 5 jours.

Le lundi, le biologiste nous appelle pour nous dire qu’ils restent 2 embryons sur les 6 et qu’ils vont être congelés en attendant que mon utérus soit prêt. Nous sommes très déçus qu’il n’en restent que 2 mais on se rassure en se disant qu’il aurait pu ne pas y en avoir du tout...

Lire la suite ...