LES MOTS QUI FONT MAL

 

Si nous enlevons les fameuses questions du style « quand est-ce que vous faîtes un bébé » ou « alors vous c’est pour quand » ou encore « attention tu vieillis après ce sera trop tard » et bien d’autres, voici un petit récapitulatif des réflexions que beaucoup d’entre nous ont déjà entendu.

 

 

  • Une cousine qui m'a demandé, après le décès de mon bébé suite à un accouchement prématuré (24sa) s'il n'a pas souffert, m'a demandé de façon intrusive son poids et sa taille, et le plus choquant de tout, m'a demandé si je n'avais pas des photos à lui montrer ! Avant de me dire "c'est dommage, j'avais prévu d'acheter des cadeaux"... ben oui, "dommage"

 

  • Mon patron, quand je lui annonce que je suis en congé maternité : "mais t'es pas maman" ...

 

  • « La nature est bien faite, si tu as fait une FC c’est qu’il devait y avoir un problème » « Tu l’as jamais porté dans tes bras, pas de raison d’être triste. » « Faut tourner la page » « T’as qu’à te faire une PMA si tu veux vraiment un bébé » « Il y en a marre de te voir pleurer » « Moi je vis une grossesse très sereine, je te laisse gérer tes émotions de ton côté » ...

 

  • « Ça partira jamais, faut faire un curetage".

 

  • Sinon ce qui me fait le plus mal, et de très loin, c'est justement que plus personne ne parle de ça...

 

  • Le pire c’est le silence autour de tout ça comme si cela n’avait jamais été.

 

  • Ma belle-sœur qui m'envoyait un sms tous les matins "alors ?" j'ai fini par lui répondre qu'elle était aussi pressée que pour la naissance d'un enfant vivant, et je lui ai demandé si elle voudrait des photos. Curieusement, à Noêl la belle-sœur m'a pas demandé de nouvelles de mon bébé...

 

  • "ne t'inquiète pas ça va aller"... et le lendemain, fausse couche... alors que tu sentais depuis le début qu’il y avait un problème

 

  • « Vous avez tirez la boule noire, la prochaine fois sera la bonne ... »

       « Vous êtes jeune ça va venir il faut être patient »

       « Tu y penses trop c’est pour ça que ça ne marche pas »

 

  • J’ai eu aussi d’une gynécologue : « il n’y a rien à faire pour arrêter les saignements vous allez sans doute faire une fausse couche, de toute façon vu la taille vous pouvez courir un marathon ça ne changera rien... » (cette gynéco interne m’avait dit que le cœur battait encore mais il était arrêté depuis environ 1 semaine ...)

 

  • L’échographiste à ma 1fc m’a dit il n'y a pas d'activité cardiaque, « j'ai répondu c'est une blague », il m'a dit, « j'ai pas l'habitude de rigoler avec ce genre de chose maintenant vous pouvez vous rhabiller j'ai pas le temps j'ai d'autres rdv ».… C'était dans un hôpital avec le label ami des bébés ....

 

  • A ma 2fc ma belle-mère m'a dit que j'avais cherché à faire une 2fc, j'ai répondu c'est vrai qu'on se lève un matin en se disant tiens si aujourd'hui je faisais une fc ....

       J'ai entendu aussi « mais ce n'était rien du tout à peine un fœtus je vois pas pourquoi tu te mets dans des états comme ça ... »

 

  • "alors moi j'ai une copine ..." (ou une collègue). Les gens comprennent pas que si on leur en parle c'est parce qu'on veut d'abord leur parler de NOTRE situation, pas de la situation (que les gens ne connaissent qu'à moitié) de la copine ou collègue à qui tu parles 1 fois par mois...

 

  • Quand je suis tombée enceinte après ma 1ère fausse couche et que je l'ai annoncé à ma grand-mère elle m'a dit « pourquoi me le dire tu vas le perdre pareil dans 2 semaines » .

 

  • « ce n'est pas la fin du monde ça ne ressemblais pas encore à un vrai bébé »

 

  • A ma grossesse gémellaire une amie m’a dit « après 2 fausses couches tu es chanceuse d'être enceinte de 2 » je les ai perdu aussi

 

  • Les gynécos...... Une autre histoire !

            > ça va c'est pas grave la prochaine fois ça sera la bonne

            > ah non mais là ça va pas du tout, il a pas la bonne taille, le cœur bat pas assez vite vous allez faire  une fausse couche

            > on vous re prescrit un contraceptif ?

 

  • Mon beau-frère m'a sorti (sur le ton de la rigolade...) "bein alors qu'est-ce que tu fous ??"

 

  • C’était une mauvaise pioche réessayez, vous êtes trop stressée, laissez faire les choses naturellement, n’y pensez plus !!! tout ça facile à dire quand on vient d’avoir 35 ans que notre horloge biologique clignote et que la peur de revivre la même chose nous terrifie

 

  • Quand j'ai raconté, très émue, à mes collègues l'enterrement de mon bébé (un embryon de 10 semaines), une de mes collègues m'a sorti "mais à ce stade ce n'est rien du tout". J'ai répondu que son cœur battait et qu'il avait 2 bras et 2 jambes. Comme le prêtre de l'hôpital me l'avait dit lors de ma 4ème fc, une vie aussi petite soit-elle est une vie. Il a raison ! Grâce à lui, 2 de mes bébés ont pu être enterrés et j'ai un lieu où me recueillir.

 

  • « T’y penses trop »

       « Ce n’est pas le moment »

       « Tu stresses trop »

       « Arrête de chercher ce qui ne va pas, tu n’as rien, laisse la nature faire ! »

       « Tu te prends trop la tête »

       « Tu es jeune tu as le temps ! »

       « Ne prends pas de traitement !! Ton bébé peut avoir des problèmes »

 

  • « C’est pas grave tu en auras un autre »

 

  • " C'est pas grave, c'est bien aussi l'adoption"

 

  • En allant voir le bébé d’une amie, juste accouchée avec un bébé qui ne dort pas à cause de soucis de santé, « on regrette presque de l’avoir eu » alors qu’elle savait que je venais de faire une FC
     

  • Un interne : « bon les saignements c’est jamais bon signe… » sans trop d’explications, « Madame vous avez vu comme moi qu’il n’y a plus rien à l’écran. Vous savez la nature est bien faite. »
     

  • Le médecin m’ausculte (toucher vaginal sans me demander si j’étais prête évidemment) et là me montre le sang sur ses gants et me dit « ok bon ben vous êtes juste en train de faire une FC. Pas besoin d’aller aux urgences pour ça ils vont vous dire la même chose sauf si vous voulez perdre votre temps. »

 

Et avec tout cela, il y a aussi les personnes qui vous collent des bébés dans les bras en vous disant « t’as vu il est mignon il serait peut-être temps d’en faire un ».

 

Avec toutes ces réflexions comment rester positifs, forts, bienveillants envers les autres et comment voulez-vous que l’on puisse parler à notre entourage ou aux professionnels. Toutes ces personnes se fichent royalement de tout ce que l’on subit.

 

Arrêtons cela, faisons évoluer les mentalités !!!

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now