Témoignage du 13 juin 2021

" Bonjour, je m'appelle Mathilde, j'ai 24 ans, je suis la maman de Siméon, Violette et bébé C. Oui je suis la maman de 3 petits êtres, bien qu'il y en ait un que je ne verrai jamais grandir.

 

J'ai eu mes 3 enfants sous pilule, autant dire que j'étais habituée aux surprises, aux bonnes surprises. En avril 2021, je tombe enceinte pour la 4e fois sous pilule, ma fille n'a alors que 9 mois et mon fils à peine 2 ans. Grosse surprise à nouveau, mais mon mari et moi sommes tout de même ravis d'accueillir un nouvel enfant dans notre famille.

Cependant, quelque chose me turlupine: je n'arrive pas à me projeter dans ma grossesse, pourtant tout se passe bien, les taux augmentent correctement et mes 2 autres grossesses se sont bien déroulées jusqu'à la fin. Mais je ne sais pas, mon cerveau m'interdit de m'investir et de m'attacher à ce petit être qui grandit en moi ... je pressens au plus profond de moi que quelque chose va mal se passer, mais j'ignore encore quoi. Je fais une première échographie, trop tôt hélas, mais on voit bien notre petit grain de riz et un petit cœur qui clignote. Bon, finalement les choses semblent bien se dérouler. Je continue ma grossesse, bien malade, mais rien d'alarmant.

 

Le 27 mai 2021, mon mari et moi partons pour voir notre petit 3e pour la première fois ensemble, nous nous réjouissons ! Mais dès que la sonde est posée sur mon ventre, je comprends d'un coup que mon bébé est mort ... il ne bouge pas. Et je savais à quoi m'attendre pour une échographie de datation à 8sa. La sage femme passe par voie endovaginale pour trouver le cœur, mais je sais déjà que c'est fini, j'attends juste qu'elle prononce les mots fatidiques. Et là le couperet tombe: le cœur de notre bébé venait de s'arrêter. Tout s'effondre, on ne réalise pas, on pleure, mais sans comprendre vraiment. On nous parle d'évacuation, de cachets et on doit prendre des décisions alors que nous venons de sombrer dans un gouffre qui nous semble sans fin.

 

Je rentre chez moi, dévastée, en pleurs, je le voulais ce 3e bébé, on le voulait ! Je n'ai rendez-vous que le 9 juin pour prendre des cachets, mais je ne veux pas attendre aussi longtemps avec mon bébé mort dans le ventre. Je fais des pieds et des mains avec la maternité pour qu'ils m'obtiennent un rendez-vous pour un curetage ... mais le 10 juin seulement. Je suis découragée, dépitée, écœurée du manque de soutien et de considération du personnel médical. J'attends donc, 15 jours, oscillant entre l'attente de retrouver enfin mon corps et mon cœur de maman déchiré à l'idée de laisser partir mon bébé pour de bon. En attendant l'envol final, je fais une petite boîte à souvenirs, on plante un rosier blanc dans notre jardin et on appelle notre bébé C.

 

Le 10 juin 2021 j'ai un curetage, qui aura été sportif, car j'ai beaucoup saigné, je suis hospitalisée par la suite pour des problèmes de santé. Ce n'est pas facile physiquement de se remettre... mais je suis libérée, mon ange est en paix et c'est tout ce qui compte. En rentrant à la maison, je retrouve mes deux enfants, mais il m'en manque un ... et il m'en manquera toujours un.

 

Aujourd'hui nous sommes en processus de deuil, nous pleurons, nous nous remémorons, nous parlons des projets que nous avions pour ce 3e enfant. Nous apprenons à avancer avec cette épreuve. Et peut-être qu'un jour, qui sait, un bébé arc-en-ciel viendra compléter notre famille. Mais quoi qu'il arrive, nous avons notre plus belle étoile qui veille et brille sur nous, notre bébé que nous reverrons un jour, dans un monde meilleur."

 

MERCI MATHILDE DE CE PARTAGE

Bon courage dans ce processus de deuil